En forme (de retour) au boulot. Une approche durable. - AG Employee Benefits

Vos cookies sont désactivés. Veuillez activer vos cookies pour enregistrer vos préférences.

Nous utilisons des cookies pour optimiser l'expérience utilisateur, offrir des informations personnalisées et permettre le partage sur les réseaux sociaux. L'accord que vous donnez en cliquant sur 'D'accord' est valable pour tous les sites web d'AG Insurance. Consultez également notre politique en matière de cookies ainsi que notre déclaration en matière de confidentialité.

fete-au-bureau

Publié le 15-06-2017

PARTAGEZ

Une aide à la réintégration inattendue : que peut faire AG Insurance pour vous aider ?


De nos jours, on attend plus d’un assureur que le seul versement d’indemnisations. AG Insurance souhaite apporter son aide et son assistance aux employeurs et aux travailleurs.

Retour sur la présentation de Jean-Michel Kupper, directeur AG Employee Benefits & Health Care, et Sven Desmytter, Head of Customer Relation Management AG EB/HC, lors du Health Forum d’AG Employee Benefits & Health Care en mai 2017.


En forme (de retour) au boulot

À l’occasion du Health Forum, Jean-Michel Kupper a livré lors de son introduction quelques statistiques étonnantes sur l’incapacité de travail en Belgique :

En 2016, en moyenne, 7 travailleurs sur 100 étaient absents chaque jour pour cause de maladie. Ce chiffre n’était que de 4 sur 100 en 2001.

À la fin de l’année écoulée, on enregistrait un chiffre record de 381.000 salariés et indépendants absents pendant plus d’un an en raison d’une maladie. Plus d’un tiers d’entre eux souffrent d’une affection psychosociale telle que le burn-out ou la dépression.

En Belgique, à peine 18 % des travailleurs sont assurés contre l’incapacité de travail, dont un tiers chez AG Insurance.


Qu’en est-il des statistiques du portefeuille d’AG Insurance ?

Ces tendances sont également à l’œuvre dans le portefeuille Revenu garanti d’AG Insurance.

Ces 5 dernières années, le nombre d’incapacités de travail est en nette augmentation, essentiellement en raison d’affections liées au stress.

Après 2 ans, 71 % des travailleurs en incapacité qui ne souffrent pas d’une affection psychique réintègrent le monde du travail.

Ce retour au travail est beaucoup plus lent lorsqu’il est question d’affections psychiques : après 2 ans, seules 51 % des personnes concernées retrouvent le chemin du travail.

« Le rôle d’un assureur est donc lui aussi en train d’évoluer », explique Jean-Michel Kupper. Compte tenu de ces tendances, on attend plus d’un assureur que le seul versement d’indemnisations. « C’est surtout dans le cadre des affections liées au stress qu’il importe d’intervenir rapidement et de rechercher des solutions. Rester trop longtemps chez soi augmente le seuil psychologique à franchir pour retourner au travail. »

Jean-Michel Kupper a donné des précisions sur la réponse apportée par AG Insurance : « En tant qu’assureur, nous voulons non seulement assumer notre responsabilité sociétale, mais aussi apporter notre aide et notre assistance aux employeurs et aux travailleurs. Une étude menée par Securex illustre parfaitement ce besoin : 80 % des travailleurs absents pendant plus de 6 semaines demandent de l’aide. Par ailleurs, le nouvel AR Réintégration fait peser une plus grande responsabilité sur les épaules des employeurs concernant la réintégration au travail. C’est pourquoi AG Insurance a choisi de réorganiser son offre de produits en proposant, outre une couverture de l’incapacité de travail, un accompagnement supplémentaire pour les affections qui présentent un lien avec le stress, et ce, dans le but de favoriser le bon déroulement de la réintégration. »


Le trajet de réintégration sur-mesure, questions & réponses

Depuis le 1er janvier 2017, AG Insurance propose le nouveau produit Income Care. Celui-ci, accorde une place centrale à la réintégration des travailleurs absents pour cause d’affection liée au stress.

Quel est le lien avec la nouvelle législation ?
Le trajet proposé via AG Insurance n’a certainement pas pour objectif de remplacer le trajet de réintégration légal. Toutefois, il facilite la mise en œuvre de la législation. Celle-ci se concentre essentiellement sur la réorientation et le travail adapté. Dans ce cadre, l’initiative revient avant tout au travailleur, puis au médecin-conseil de la mutuelle, et ensuite seulement à l’employeur.

Pour les affections liées au stress, 2 caractéristiques essentielles font défaut dans la législation : la rapidité et le traitement. Et c’est précisément sur ces deux éléments qu’AG Insurance entend apporter une réponse avec son trajet sur-mesure. « Chez AG Insurance, nous jouons la carte de la proactivité, de la rapidité et du traitement adapté aux besoins, car il est tout aussi important d’éviter les rechutes », affirme Jean-Michel Kupper.

Quels sont les avantages pour l’employeur ?

L’employeur peut compter sur une solution validée via des prestataires externes expérimentés qui savent ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Le respect de la vie privé du travailleur est toujours garanti.

Le travailleur réintègre plus rapidement le travail, ce qui permet de réduire les coûts indirects (engagement d’intérimaires, etc.).

Le trajet de réintégration de l’employeur contribue à la réalisation des objectifs sociaux et sociétaux de l’entreprise : l’attention portée à un travailleur malade profite au climat social et améliore globalement l’image de marque de l’employeur.

Le service proposé dans le cadre de la réintégration est intégralement et gratuitement pris en charge dans le cadre de la nouvelle assurance Revenu garanti.

Quels sont les principaux avantages pour le travailleur ?

Le travailleur bénéficie immédiatement d’un accès à une solution pluridisciplinaire, encadrée par des médecins, des psychologues, des coaches spécialisés dans le travail et le mouvement. Une telle offre de soins médicaux est généralement rare et éparpillée, et les délais d’attente se comptent entre 6 et 8 mois. Grâce à AG Insurance, le travailleur bénéficie donc d’un accès privilégié.

Nous optons pour une approche proactive : l’attente est en effet loin d’être une solution.

À l’issue du trajet, le travailleur est davantage conscient de ses talents et de ses capacités. Il apprend à réfléchir posément à sa carrière et aux objectifs précis qu’il souhaite réaliser. Cette approche personnalisée permet de réduire fortement la probabilité d’une future rechute.

Concrètement, comment se déroule le trajet ?

L’employeur peut choisir parmi une sélection de partenaires externes. AG Insurance peut l’aider à trouver le prestataire adéquat.

Dans les 30 jours qui suivent le début de l’incapacité de travail, l’employeur soumet une déclaration à AG Insurance. S’il est question d’une affection liée au stress, AG Insurance envoie immédiatement le dossier au partenaire externe.

Dans les 14 jours, un rendez-vous est fixé avec le travailleur pour un premier entretien. Un plan d’action est alors élaboré, sur la base du diagnostic, de la motivation du travailleur et des prévisions.

Concrètement, le trajet de réintégration est lancé dans les 2 mois qui suivent le début de l’incapacité de travail. Le trajet aboutit à la réintégration dans la même fonction, dans une autre fonction, voire à une réorientation chez un autre employeur.