Quels investissements chez AG ? Les réponses de Wim Vermeir - AG Employee Benefits

Vos cookies sont désactivés. Veuillez activer vos cookies pour enregistrer vos préférences.

Nous utilisons des cookies pour optimiser l'expérience utilisateur, offrir des informations personnalisées et permettre le partage sur les réseaux sociaux. L'accord que vous donnez en cliquant sur 'D'accord' est valable pour tous les sites web d'AG Insurance. Consultez également notre politique en matière de cookies ainsi que notre déclaration en matière de confidentialité.

Wim Vermeir définit le cadre strict d’investissement durable d’AG.

Publié le 19-05-2021

PARTAGEZ

Le climat est un élément central du processus d'investissement d’AG

Le 30 avril, Wim Vermeir, Chief Investment Officer d'AG et d'Ageas, a participé au webinaire « Investissement pour une reprise durable en Belgique »​, organisé conjointement par la Banque Nationale de Belgique et la Banque européenne d'investissement. Au cours du débat d'experts, il a été invité à répondre à trois questions importantes. Ses réponses illustrent parfaitement l'importance du secteur de l'assurance en tant qu'investisseur institutionnel et la manière dont AG traite les nouveaux risques sanitaires et climatiques dans ses investissements.


Quelle est l'importance du secteur de l'assurance en tant qu'investisseur en Belgique ?

Le secteur belge de l'assurance a un portefeuille d'investissement total d'environ 300 milliards d'euros. Soit plus ou moins le même montant que le montant total sur les comptes d'épargne belges et huit à neuf fois plus que les actifs des fonds de pension belges. Le portefeuille d'AG s'élève à environ 75 milliards d'euros, soit un quart du portefeuille d'investissement du secteur des assurances.

Les assureurs sont généralement des investisseurs à long terme parce qu'ils investissent en fonction de la nature à long terme des produits d'assurance qu'ils offrent, notamment en matière de constitution de pension. Compte tenu du rendement faible - et parfois même nul - sur les marchés financiers, les assureurs ont augmenté leurs investissements directs dans l'économie réelle, par exemple l'immobilier, l'infrastructure et les prêts directs aux entreprises et aux gouvernements.


Quelles sont les principales priorités d'investissement pour la Belgique et cela a-t-il changé en raison de la pandémie ?

En septembre 2018, le gouvernement Michel a lancé le « pacte national pour les investissements stratégiques » avec cinq priorités : soins de santé, digitalisation, énergie, mobilité et éducation. La pandémie a confirmé et accéléré ces priorités.

L'accent de l'Europe sur la transformation verte et numérique est donc certainement justifié, mais nous ne devons pas oublier que, pour mieux répondre aux nouvelles manières d'organiser notre travail et notre vie, il faut investir davantage dans les soins de santé, l'enseignement et les villes durables.


Le changement climatique est un risque majeur à long terme pour les économies et les entreprises. Comment un investisseur à long terme comme AG en tient-il compte ?

AG est le plus directement confronté à ce changement climatique dans son portefeuille immobilier (6 milliards d'euros). Pour préserver la qualité à long terme de nos investissements, nos bâtiments doivent respecter les normes les plus élevées en matière d'environnement et d'efficacité énergétique. Même observation pour le financement du logement social (4 milliards d'euros), où l'on voit que les aspects environnementaux deviennent essentiels dans chaque nouveau développement. Dans notre portefeuille hypothécaire (5 milliards), la partie des prêts hypothécaires verts augmente.

Cela se reflète également dans notre portefeuille d'infrastructures (2,5 milliards d'euros) où nous nous concentrons sur la transition verte avec les énergies renouvelables (500 millions d'euros) et récemment de plus en plus sur la transition numérique avec des investissements dans les réseaux de fibre.

Enfin, AG applique un cadre strict d'investissement durable sur son portefeuille total, y compris les obligations et les actions. Nous nous basons sur les principes d'exclusion, d'intégration et d'engagement :

  • Exclusion : entre autres les investissements dans le charbon ;
  • ​Intégration : dans chaque décision d'investissement, nous analysons non seulement les finances, mais aussi les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (les critères ESG) ;
  • Engagement : nous nous engageons auprès des entreprises dans lesquelles nous investissons pour renforcer leur stratégie de durabilité.

La conclusion est que le risque climatique et l'ESG en général sont devenus une partie essentielle de notre processus d'investissement.​

​​

Qui est Wim Vermeir ?

  • ​Actuellement Chief Investment Officer chez AG. Il est responsable de la bonne gestion du portefeuille d'investissement d'AG.
  • Diplômé de l'Université de Gand et de la Vlerick School Management.
  • Il commence sa carrière dans le monde de la finance chez BACOB. Il passe aussi par Cordius Asset Management et Dexia Asset Management en tant que CIO et membre du Comité de Direction.
  • Il débute chez AG en 2011 en combinant les fonctions de Chief Investment Officer et de responsable des investissements pour le compte du groupe Ageas.
  • Le blog de Wim Vermeir : via celui-ci, Wim Vermeir partage son analyse de l'actualité économique et des marchés financiers.