Renforcer le capital mental de votre organisation - AG Employee Benefits

Vos cookies sont désactivés. Veuillez activer vos cookies pour enregistrer vos préférences.

Nous utilisons des cookies pour optimiser l'expérience utilisateur, offrir des informations personnalisées et permettre le partage sur les réseaux sociaux. L'accord que vous donnez en cliquant sur 'D'accord' est valable pour tous les sites web d'AG Insurance. Consultez également notre politique en matière de cookies ainsi que notre déclaration en matière de confidentialité.

Elke-geraerts-se-sentir-mieux-au-travail

Publié le 30-05-2017

PARTAGEZ

Le shift actif : comment renforcer le capital mental de votre organisation ?


« Nous sommes confrontés à une crise cérébrale », tels sont les mots d’Elke Geraerts, neuropsychologue et partenaire chez Better Minds at Work. Auteur des livres ‘Mentaal Kapitaal’ et ‘Het nieuwe mentaal’, elle nous livre des conseils concrets pour entraîner notre cerveau et améliorer notre concentration.


Infobésité

« Notre société compte un grand nombre de travailleurs de la connaissance. Pourtant, rares sont ceux qui songent à entraîner ou renforcer leur cerveau le matin. De nos jours, notre matière grise est de plus en plus souvent sollicitée. Songez par exemple à l’incroyable quantité d’informations en provenance des médias sociaux. Nous n’enregistrons pas énormément d’informations pertinentes car elles sont immédiatement remplacées par d’autres, inutiles cette fois. Cette infobésité favorise l’apparition de burnouts. »


FOMO

De plus, nous sommes en permanence connectés aux autres. Ce phénomène, ‘FOMO’ (fear of missing out), consiste à ne rien vouloir manquer. Nous sommes de plus en plus souvent amenés à travailler en équipe, ce qui peut être agréable. Toutefois, cette situation engendre également un stress lié au rôle ou à la fonction : Qu’attendent les autres de moi ? Tous ces éléments combinés donnent lieu à des situations inattendues dans notre quotidien, comme des portions de trottoir réservées aux personnes qui utilisent leur smartphone.


Crise cérébrale

Elke Geraerts : « Nous sommes confrontés à une crise cérébrale : nous ne sommes plus en mesure de tenir le rythme que nous aimerions suivre, ce qui engendre du stress. Plus de 30 % des absences pour cause de maladie sont dues au stress, un chiffre encore plus élevé chez les plus de 50 ans. Une personne sur trois souffrant de stress envisage de changer de job. Il convient donc de renforcer la résilience mentale des collaborateurs. Mais comment faire ? Pour les employeurs, il est important de déterminer les éléments de leur entreprise qui puisent l’énergie de leurs collaborateurs et ceux qui leur en donnent. Des études ont notamment montré que les relations entre collègues et le climat au sein de l’équipe sont les principales sources d’énergie, ce qui ne doit donc pas être considéré comme allant nécessairement de soi. »


Conseils pour un cerveau résilient

Enfin, Elke Geraerts donne quelques conseils concrets pour renforcer le cerveau :

Nous opérons une distinction entre les éléphants (les tâches les plus importantes de la journée) et les lapins (tâches moins importantes/utiles, comme lire ses e-mails et y répondre). Nous commençons généralement la journée par les lapins alors que nous ferions bien mieux de débuter avec les éléphants. Entamez donc chaque journée de travail par un éléphant, une tâche essentielle.

Dans notre économie du savoir, l’attention est devenue le nouveau QI, même si nous ne le réalisons pas. Le cerveau ne peut pas effectuer de nombreuses tâches en même temps. Si nous menons plusieurs tâches simultanément, nous perdons 40 % de productivité. Pire : plus nous effectuons de tâches différentes, plus notre performance s’en ressent. Il importe donc de se focaliser de temps à autres sur une seule tâche. Désactivez les notifications d’e-mail et éteignez votre smartphone. Chaque fois qu’un e-mail arrive, il vous faut 25 minutes avant de retrouver une concentration optimale… ce qui n’est franchement pas conseillé. Consacrez-vous à une seule tâche pendant un laps de temps défini, sans vous laisser distraire. Les entreprises qui favorisent la concentration des travailleurs de la connaissance favoriseront leur résilience.

Organisez les séances de brainstorming l’après-midi. Plus vous êtes fatigué, plus vous êtes créatif et plus vous êtes en mesure de penser différemment (‘out of the box’).

Les réunions puisent beaucoup d’énergie. Faites en sorte que vos réunions soient efficaces :

  • Planifiez des réunions qui accordent une place centrale à l’attention. Elles sont plus courtes et donnent de l’énergie.
  • En réunion, la position debout est plus judicieuse : les réunions sont plus courtes et vous êtes bien plus efficace (cette position permet à l’esprit d’être bien plus actif et favorise l’émergence de points d’action beaucoup plus concrets).
  • N’invitez pas trop de monde aux réunions.

Complétez votre agenda sur la base de l’attention et non en fonction du temps.