Survey Vlerick chiffres alarmants - AG Employee Benefits

Vos cookies sont désactivés. Veuillez activer vos cookies pour enregistrer vos préférences.

Nous utilisons des cookies pour optimiser l'expérience utilisateur, offrir des informations personnalisées et permettre le partage sur les réseaux sociaux. L'accord que vous donnez en cliquant sur 'D'accord' est valable pour tous les sites web d'AG Insurance. Consultez également notre politique en matière de cookies ainsi que notre déclaration en matière de confidentialité.

femme-regarde-dans-la-distance

Publié le 11-02-2019

PARTAGEZ

Enquête Vlerick sur l’incapacité de travail en Belgique

​​​

En collaboration avec AG Insurance, le professeur Xavier Baeten de la Vlerick Business School a dressé un état des lieux de l’incapacité de travail en Belgique. Les principaux résultats de l’enquête sont à découvrir ici. Il est temps de rentrer maintenant un peu plus dans les détails.​

Dans une série de quatre articles, vous prendrez connaissance des principaux résultats de cette enquête. 

 

Dans ce premier article, nous vous dévoilons des chiffres alarmants sur l’incapacité de travail :

  • 59 % des travailleurs belges s’attendent à être en incapacité de travail durant leur carrière.
  • 53 % ont déjà été absents plus d’un mois dont 1 travailleur sur 3 à cause d’une affection psychique.
Heureusement, l’offre de réintégration innovante d’AG Insurance vous offre une aide précieuse, et elle porte ses fruits.

Il n’est pas étonnant que les travailleurs imaginent être un jour ou l’autre en incapacité de travail. 72 % des personnes interrogées connaissent une personne qui a déjà été en incapacité de travail. En 2017, le cap des 400.000 personnes en incapacité de travail de longue durée a été atteint. Ce chiffre a doublé en dix ans.​


 
Chez 16 % d’entre eux, cette période a duré plus d’une année. Xavier Baeten en a logiquement conclu que l’incapacité de travail n’est pas un probl​ème marginal. Chaque entreprise y est confrontée et aucune catégorie de personnel n’est épargnée. Les personnes qui travaillent dans l’enseignement ou les soins de santé semblent être davantage exposées, suivies par les techniciens et les ouvriers. Les cadres et les managers ferment la marche mais même dans ce groupe, 48 % des personnes interrogées pensent que le risque d’une absence prolongée est réel.
 
Pourquoi l’absence est-elle si élevée sur le marché du travail belge ? L’INAMI met en avant un glissement vers les maladies du système ostéo-articulaire et les troubles psychiques. De plus en plus d’analyses établissent un lien entre les affections liées au stress et les longues périodes d’incapacité de travail. Les statistiques montrent que 35 % des absences de longue durée sont dues à un trouble psychique.

 
L’offre de réintégration innovante d’AG Insurance vous aide et porte ses fruits

 

AG Insurance a, elle aussi, observé cette tendance négative et a proposé une solution innovante en 2017 : un accompagnement ciblé pour aider les travailleurs touchés par une affection liée au stress (comme le burn-out) à revenir au travail en bonne santé, via un trajet sur mesure et sans coût supplémentaire pour les clients d’AG qui ont souscrit une assurance revenu garanti liée à l’activité professionnelle. La démarche demande entre 1 et 3 mois et le traitement dure en moyenne moins de 5 mois. Dans ce cadre, la disponibilité rapide de l’offre et le suivi professionnel de nos partenaires jouent un rôle essentiel.



Après deux années, cette ​nouvelle approche a dépassé toutes les attentes :​

 

  • 80 % des trajets ont été couronnés de succès. 
  • Un travailleur en absence prolongée en raison d’une affection liée au stress réintègre le travail après 6 à 8 mois.
À titre de comparaison : sans cette approche innovante, 50 % des travailleurs touchés par une affection liée au stress ne reprennent toujours pas le travail après deux années d’absence. 

 



 
L’enquête de la Vlerick Business School vous intéresse ? Ou vous souhaitez davantage d’informations sur notre offre de réintégration innovante ? Contactez-nous via le bouton vert. Nous nous ferons un plaisir de vous expliquer personnellement l’enquête ou bien nous verrons ensemble comment notre expertise peut au mieux vous venir en aide.

En mars​, vous recevrez de notre part un nouvel article avec d’autres résultats et analyses sur cette enquête.